France Assos Santé,

Lutter contre la résistance aux antibiotiques est une priorité

- Théragora le 13 novembre 2018/FL - France Assos Santé N° 15 - Page 0 - crédits iconographique Phovoir

Malgré les différents plans d’action mis en place par les pouvoirs publics, la consommation d’antibiotiques continue de progresser en France. Cette consommation excessive est un des facteurs du développement préoccupant de la résistance bactérienne aux antibiotiques qui constitue un enjeu majeur de santé publique pour les années à venir avec des conséquences potentiellement dévastatrices pour la santé humaine. 

A l’occasion de la semaine mondiale du bon usage des antibiotiques, organisée à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé, France Assos Santé souhaite sensibiliser les usagers à cette problématique qui les concerne en leur apportant quelques clefs pour leur permettre d’agir à leur niveau dans leur quotidien.

 

Un dossier d’information est ainsi publié sur notre site grand public « 66 Millions d’Impatients » qui aborde :

 

Il est donc essentiel de participer à une prise de conscience générale pour modifier nos habitudes sur le développement de l’antibiorésistance. La sensibilisation des publics doit porter sur deux domaines en particulier :

 

  • Pratiques médicales : éviter le recours trop systématique aux antibiotiques dans les cas  nombreux et bien identifiés où l’antibiothérapie n’est pas justifiée. Une identification précise de l’antibiotique approprié est souvent justifiée et les tests d’orientation rapide devraient être plus souvent utilisés. La modification des réflexes de trop de prescripteurs et de trop de patients / usagers est essentielle. L’antibiothérapie doit être replacée pour ce qu’elle est dans l’arsenal thérapeutique : un traitement d’une extrême efficacité lorsqu’il est utilisé à bon escient, mais dont le mésusage peut entrainer des effets secondaires retardés, la modification du microbiote en particulier chez l’enfant. Au niveau collectif la surprescription des antibiotiques est une grave erreur et la menace de l’antibiorésistance doit être prise au sérieux.
  • Habitudes de production : nous devons maintenir nos efforts qui ont permis ces dernières années de réduire drastiquement le recours aux antibiotiques dans les élevages ovins, bovins et porcins pouvant conduire à l’ingestion humaine de bactéries résistantes chez les animaux.  

 

La lutte contre les bactéries résistantes nécessite également de consacrer les moyens suffisants à la recherche de nouvelles classes d’antibiotiques efficaces et accessibles à tous. Les industriels du médicament communiquent largement sur leur engagement sans faille dans le développement de nouvelles thérapies ; la réalité est cependant toute autre et nombre d’entre eux se sont débarrassé des activités de recherche sur les anti-infectieux ne la jugeant pas prioritaire, car insuffisamment rentables. La relance de la recherche publique et privée constituera également une des principales clés pour répondre à ce défi vital.

 


SOURCE FRANCE ASSOS SANTÉ / NOV 2018

Les entretiens de Théragora
Les industries de santé européennes en danger
Le prix Nobel d'économie Jean Tirole estime que le secteur stratégique des industries de santé européen est menace par la Chine et les Etats-Unis. Selon lui l'effort de recherche fondamentale du vieux continent est insuffisant face à ses concurrents. Il préconise des investissements publics massifs pour faire face aux défis à venir dans le monde de la recherche médicale.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora