France Assos Santé

Stop au marketing alimentaire ciblant les enfants

- Théragora le 5 mars 2020 N° 31 - Page 0 - crédits iconographique Phovoir

Dans le contexte actuel d’augmentation exponentielle des maladies chroniques comme le diabète et l’obésité, et alors que la loi sur la réforme de l’audiovisuel est examinée à l’Assemblée nationale, nous, associations de patients et d’usagers, exigeons que le marketing audiovisuel des produits alimentaires nocifs pour la santé ciblant les enfants soit strictement encadré. Aujourd’hui en France, un enfant sur six est en situation de surpoids ou d’obésité, et il risque de le rester à l’âge adulte. Il est désormais démontré que la lutte contre l’obésité de l’enfant passe par la diminution de l’exposition aux publicités vantant des produits peu favorables au plan nutritionnel.  

 

 

Se baser sur les seules bonnes volontés pour protéger les enfants du marketing ciblé est irresponsable

 

Jusqu’ici en France, la régulation du marketing audiovisuel adressé aux enfants ne repose que sur les bonnes volontés des acteurs. Force est de constater que face à cet enjeu majeur de santé publique, les dispositifs actuels pour encadrer la publicité sont très insuffisants, comme les messages défilants de prévention et d’information sur la nutrition (alimentation saine et activité physique régulière). La France est d’ailleurs très en retard par rapport à d’autres pays, comme la Suède, la Norvège, le Québec, l’Australie et la Grande-Bretagne, qui encadrent de manière beaucoup plus stricte les publicités ciblées.  

 

La loi doit protéger les enfants du marketing ciblé dans tous les médias

 

Parce que la publicité audiovisuelle sur l’alimentation destinée aux enfants a des impacts majeurs sur leur santé, parce que la régulation du marketing de l’offre alimentaire est insuffisante, parce que le doute scientifique n’existe plus, nous, associations de patients et d’usagers, demandons que les mesures suivantes soient appliquées  : 

 

  • La limitation des publicités ciblées dans les tranches de grande écoute par les enfants (petit déjeuner, fin d’après-midi, début de soirée). Seuls les produits sans risque pour leur santé pourront être promus, excluant de facto les produits ayant une note inférieure ou égale à C dans le Nutri-score ou n’affichant pas ce barème et ce sur l’ensemble des chaînes de télévision, mais aussi de radio en élargissant les prérogatives du CSA.

 

  • Un  champ d’application étendu à l’ensemble des supports numériques dont l’utilisation explose et où les publicités ciblant les enfants devront être assorties de recommandations de limitation de l’usage, pour tout produit ayant des notes basses dans le Nutri-Score. 

 

  • La mission confiée au CSA, à l’identique des  périodes  électorales, de décompter les temps de publicité à destination des enfants pour en faire un indicateur de bonne conduite des diffuseurs.

 



France Assos Santé - 5 mars 2020

Les entretiens de Théragora
Les industries de santé européennes en danger
Le prix Nobel d'économie Jean Tirole estime que le secteur stratégique des industries de santé européen est menace par la Chine et les Etats-Unis. Selon lui l'effort de recherche fondamentale du vieux continent est insuffisant face à ses concurrents. Il préconise des investissements publics massifs pour faire face aux défis à venir dans le monde de la recherche médicale.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora