A l'occasion de la parution de son rapport d'activités 2018, DASTRI a affiché de nouvelles ambitions citoyennes

Déchets de soins : des ambassadeurs pour promouvoir le tri

Par Frantz Lecarpentier -  Co-fondateur de Théragora

Théragora - www.theragora.fr - Page 0

La parution du rapport d'activité 2018 de DASTRI livre un bilan honorable de l'éco-organisme et des ambitions citoyennes. Des ambassadeurs devraient ainsi être recrutés avec le double objectif de promouvoir les protocoles de tri des déchets perforants et d'inciter DASTRI à faire encore mieux pour faciliter la vie des patients.

Respecter les bons protocoles de tri des déchets perforants. Raison dêtre de DASTRI, cette ambition pourrait également être promue par des patients en auto-traitement ou des parents d’enfants diabétiques, convaincus de son importance.C'est en tout cas l'un des objectif que l'éco-organisme s'est fixé pour l'année 2019.

Révélé à l'occasion de la parution de son rapport d'activités 2018, cet objectif devrait ainsi se traduire par le recrutement d'ambassadeurs aux côtés de l'éco-organisme. A charge pour ceux-ci de convaincre les autres patients, de témoigner. Mais pas seulement! Ces ambassadeurs auront également pour mission d’inciter DASTRI à faire plus ou mieux dans certains domaines.

L’éco-organisme pourra ainsi solliciter ces référents pour tester des idées. En sens inverse, les ambassadeurs pourront se faire l’écho auprès de DASTRI de suggestions ou de difficultés rencontrées par les patients dans la gestion des dispositifs médicaux perforants en fin de vie.

 

De nouveaux formats de boîtes à aiguilles pour répondre aux besoins des patients

Dans une logique d’amélioration continue, 2018 a été marquée par deux temps forts : le lancement en mars 2018 d’une boîte de 1,5 L dont l’ouverture est spécialement conçue pour stocker les applicateurs des capteurs, puis, en juillet 2018, le lancement d’une mini-boîte DASTRI de 0,5 L.

L’introduction de ce dernier modèle dans la gamme des boîtes à aiguilles, désormais constituée de trois formats (2 L, 1,5 L et 0,5 L), avait un double objectif : répondre au souhait des patients de pouvoir disposer en situation de mobilité d’une boîte facile à transporter et doter les pharmaciens d’une boîte de petit format, mieux adaptée aux auto-piqueurs des autotests VIH, pour les inciter à remettre systématiquement une boîte lors de la vente d’un autotest.

 

Un dialogue permanent avec les territoires

Depuis 2017 et le début de son deuxième agrément, DASTRI a institutionnalisé un rendez-vous annuel avec les parties prenantes au plus près des territoires, et notamment des territoires identifiés comme prioritaires. Le premier cycle de concertation s’est achevé en février 2018 dans les territoires ultramarins. Le deuxième s’est déroulé en web conférences à l’automne 2018 avec des représentants des treize régions de l’Hexagone et de sept DROM-COM.

L’objectif de cette opération « Les territoires ont la parole » était de faire le point sur le fonctionnement de la filière au niveau national et local, ainsi que le suivi des actions identifiées l’année précédente, mais également d’actualiser le plan d’action à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés.

 

Des interventions hors agrément

Alors que certaines ruptures de technologies rendent plus complexe la gestion des déchets issus des dispositifs médicaux innovants et, bien que n’ayant pas été agréé fin 2016 pour prendre en charge les dispositifs médicaux complexes en fin de vie, l’éco-organisme a répondu aux attentes des pouvoirs publics en proposant aux metteurs en marché qui le souhaitent de les accompagner dans la recherche de solutions sur mesure, adaptée aux spécificités de leur produit.

Cette prise en charge se fait alors sur une base contractuelle et est financée exclusivement par le cocontractant. C’est cette option qui a été choisie par Ypsomed – distributeur en France jusqu’en juillet 2018 des pompes à insuline OmniPod® produites par Insulet –, puis confirmée par Insulet depuis qu’il en a repris la distribution.

DASTRI a ainsi réalisé trois opérations de déstockage hors agrément qui ont permis de recycler près de deux millions de piles : une solution simple et sécurisée pour les pompes usagées, que les patients étaient jusqu’alors invités à stocker. Cette situation est cependant transitoire : l’éco-organisme travaille avec les pouvoirs publics et l’entreprise pour faire évoluer le cadre législatif et réglementaire actuel et proposer une solution pérenne.

Autre développement hors agrément intervenu en 2018 : l’extension de la filière au bénéfice des 2 000 patients en auto-traitement résidant à Monaco. Suite à la signature le 28 septembre d’une lettre d’engagement entre le Ministre des Affaires Sociales et de la Santé de la Principauté et le représentant de DASTRI, la filière s’est mise en place avec le concours des seize pharmacies de Monaco, sur la base d’une convention de partenariat entre DASTRI et l’Ordre des pharmaciens de la Principauté.

 

Des réflexions prospectives

En 2018, DASTRI a engagé une démarche prospective. L'objectif? Cerner collectivement les transformations à venir, à l’horizon 2030, pour formuler des hypothèses concernant l’avenir de la filière. À ce jour, la démarche a impliqué une quarantaine de personnes appartenant à toutes les parties prenantes de la filière. La prochaine étape consistera à identifier et sélectionner les chantiers à engager et les modalités de mise en œuvre sur la base des scénarios exploratoires élaborés.

Enfin, dans le contexte du fort développement des filières à Responsabilité Elargie des Producteurs (REP) dans le monde -l’OCDE en recense 400-, DASTRI co-organisera avec le Global PSC et le soutien d’un collectif d’éco-organismes français le Forum international Filières REP - Paris 2019, qui réunira les principaux experts du domaine les 2 & 3 juillet prochains.

Cet événement est destiné aux entreprises et à toutes les parties prenantes impliquées dans des programmes REP sur les cinq continents. A noter, la Ministre en charge de l’économie circulaire Madame Brune Poirson, sera invitée d’honneur. Sera également présent le Directeur de l’économie verte à commission européenne M. Kestutis Sadauskas

  « À l’heure où la France va débattre de deux projets de loi structurants – « Ma santé 2022 », relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé d’une part et le projet de loi « Pour une économie circulaire et une meilleure gestion des déchets » d’autre part –, il est intéressant de s’interroger sur la façon dont la filière REP DASRI pourrait concilier au mieux Santé et Environnement, explique Yannick Jégou, Président de DASTRI. Celle-ci a en effet été conçue, à l’origine, à la demande des collectivités locales pour garantir la sécurité de leurs agents et répondre aux attentes de leurs administrés, et s’inscrit précisément à la croisée de ces enjeux, dans un contexte qui connaît de profondes transformations. Dépasser les injonctions contradictoires, induites par le cadre juridique dans lequel opère aujourd’hui la filière, permettra demain de concilier mieux encore Santé et Environnement dans le contexte des transformations anticipées. »

Premier contrôle pour la période 2016-2022 : 98 % de conformité

En 2018, pour répondre à ses obligations fixées dans le cahier des charges, DASTRI a fait l’objet d’une mission d’évaluation par un cabinet accrédité COFRAC. Objectif : évaluer le niveau de conformité des actions mises en œuvre au regard des engagements pris par DASTRI dans le cadre de son dossier d’agrément.

L’audit, qui portait sur 113 points de contrôle, ne met en évidence que deux points partiellement conformes. DASTRI peut donc afficher un taux de conformité de 98%. Par ailleurs, en juillet 2018, la Cour des Comptes a informé DASTRI de l’ouverture d’un contrôle de l’éco-organisme. Son rapport est attendu courant 2019.

Les entretiens de Théragora
Les nouvelles armes contre le cancer (2)
Deuxième partie de la série : un arsenal thérapeutique renouvelé. Le président de la Ligue nationale contre le cancer Axel Kahn nous explique le mode d'action des thérapies ciblées, des immunothérapies et le rôle futur du microbiote intestinal. Mais la cellule cancéreuse, produit de plusieurs milliards d'années d'évolution semble toujours capable de déjouer les armes chimiques et biologiques mises au point par les chercheurs et les cancérologues.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Références
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora