Pour la Drees le non-recours aux prestations sociales est lié au manque d'informations

Manque d'informations sur les prestations sociales

- Théragora le 13 décembre 2022 N° 62 - Page 0 - crédits iconographique Infographie Drees

La DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) dévoile des résultats issus de son baromètre d'opinion (4 000 français interrogés chaque année) sur le degré de connaissance des prestations sociales et sur les motifs de non-recours. Ces résultats sont présentés à l’occasion d’un colloque qu'elle organise, en partenariat avec l’ODENORE (Observatoire des non-recours aux droits et services).

 

 

 

Des taux de non-recours souvent supérieurs à 30 % en France

La quantification et l’identification des causes du non recours sont des enjeux majeurs pour la lutte contre la pauvreté. Plusieurs études récentes, portant sur différentes prestations sociales, montrent que le non-recours atteint fréquemment des niveaux supérieurs à 30 % en France. C’est le cas du RSA (34 % de non-recours) ou encore du minimum vieillesse (50 % de non-recours pour les personnes seules).

 

 

Lorsqu’on interroge l’ensemble des Français (qu’ils soient ou non personnellement éligibles aux prestations), dans le cadre du baromètre de la DREES, sur les motifs de non-recours, 37 % citent le manque d'information sur les aides ou les organismes et 22 % les démarches administratives trop complexes. Viennent ensuite la crainte des conséquences négatives (contrôle, perte de droits…) citée par 17 % des personnes enquêtées, puis la volonté d’autonomie et le refus d’assistance (15 %).

 

 

   
 

Une connaissance très variable des prestations sociales

Les Français ont une connaissance très variable des prestations, d’autant que les systèmes de solidarité ont eu tendance à se complexifier pour s’adapter à la diversité des situations familiales et professionnelles.

 

Selon le baromètre de la DREES, les trois prestations sociales les plus connues des Français sont :

- les allocations familiales ; 97 % des personnes interrogées déclarent les connaître et 47 % pensent savoir assez précisément qui peut en bénéficier ;

- les aides au logement : 96 % des Français les connaissent et 43 % assez précisément ;

- le RSA (Revenu de solidarité active) : 95 % le connaissent et 39 % assez précisément.

 

Le minimum vieillesse est connu de 62 % des Français, mais 19 % seulement savent assez précisément qui peut en bénéficier.

 

Quant à la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS), remplacées en 2019 par la Complémentaire santé solidaire (CSS) dans un souci de simplification justement, elle est connue par 77 % des personnes interrogées pour la CSS gratuite (CSS sans participation financière) et par 28 % pour la CSS payante (CSS avec participation financière).

 

 
 

Un phénomène d’ampleur en Europe

Le non-recours fait l’objet d’un intérêt croissant dans de nombreux pays européens, caractérisés par des systèmes de protection sociale très différents. Les données actualisées par la DREES montrent que le non-recours au revenu minimum (prestations proches du Revenu de solidarité active en France) atteint fréquemment des niveaux supérieurs à 30 %.

 

 

 

 

   
   

 

 

Pour en savoir plus

 

 

Source Infographie Drees

Les entretiens de Théragora
Les industries de santé européennes en danger
Le prix Nobel d'économie Jean Tirole estime que le secteur stratégique des industries de santé européen est menace par la Chine et les Etats-Unis. Selon lui l'effort de recherche fondamentale du vieux continent est insuffisant face à ses concurrents. Il préconise des investissements publics massifs pour faire face aux défis à venir dans le monde de la recherche médicale.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora