La huitième enquête annuelle en autoévaluation de Pharma Système Qualité (PHSQ) révèle que les pharmaciens s'inscrivent pleinement dans le parcours de soins.

Des pharmacies tournées vers l’avenir

Par Stéphane de Vendeuvre -  Co-fondateur de Théragora

Théragora - www.theragora.fr

L’association Pharma Système qualité (PHSQ) vient de réaliser, auprès des pharmacies engagées dans la démarche ISO 9001-QMS Pharma, sa huitième enquête annuelle d’autoévaluation. Un rendez-vous essentiel à l’heure de la transformation du système de santé et de l’évolution du métier de pharmacien. Au travers des réponses apportées aux 176 questions, par les 2 251 répondants, cette enquête offre une photographie assez précise de l’état du réseau officinal. Décryptage.

Les pharmacies engagées dans la démarche ISO 9001-QMS Pharma vivent clairement avec leur temps. Mieux ! Elles sont à la pointe de la modernité. « L’informatisation est, par exemple, entrée dans les mœurs du réseau », explique Laëtitia Hible, présidente de l’association Pharma Système qualité (PHSQ). Plus d’une pharmacie sur deux (56,7 %) déclarent ainsi disposer d’« une messagerie sécurisée pour les échanges contenant des données de santé avec les autres professionnels concernés ». Et ils sont encore plus d’un sur quatre (25,4 %) à déclarer que ce projet est « en cours ».

Aujourd’hui, cet intérêt pour l’outil informatique ne se traduit toutefois que partiellement dans la prise en compte des règles applicables en la matière. Moins d’une pharmacie sur deux (47,8 %) tient par exemple compte de la réglementation sur les traitements de données personnelles (RGPD). Elles sont néanmoins 46,7 % à déclarer que l’application des RGPD est en cours. Ce sont donc, à brève échéance, plus de neuf pharmacies sur dix (94,5 %) qui seront en parfaite conformité avec les exigences légales.

 

 

Soins de premier recours

« La huitième enquête annuelle de PHSQ révèle également un très net intérêt des pharmacies qualifiées pour les enjeux que doit relever la profession », ajoute Martine Costedoat, directrice générale de PHSQ. Plus de huit pharmacies sur dix (80,7 %) annoncent ainsi que « l’arrêté de bonnes pratiques de dispensation du 28/11/2016 est connu de l’équipe. Mieux ! Ils sont 85,6 % à afficher « l’exercice quotidien d’un double contrôle de dispensation ».

De même la réalisation de « soins de premiers recours » suscite-t-elle un réel intérêt, puisque 63,8 % déclarent que cette pratique fait l’objet d’un enregistrement spécifique et 16 % que cet enregistrement est en cours. Soit au total près de huit pharmacies sur dix (79,8 %) à se sentir concernées par cette évolution de la profession.

 

 

Initiatives interprofessionnelles

La préparation des doses à administrer (PDA) en EHPAD ne semble pas en revanche susciter quelque engouement que ce soit parmi les pharmacies qualifiées, puisque 72 % d’entre elles annoncent ne pas en réaliser. D’ailleurs seules 58,3 %des pharmacies répondantes déclarent connaître le guide PDA-PHSQ.

Quant aux nouvelles missions prévues par la convention pharmaceutique, elles sont (60,9 %) ou seront (29,2 %) réalisées conformément aux prescriptions (formation, procédures, livrables aux patients….). Soit plus de neuf pharmacies sur dix prêtes à accomplir des entretiens pharmaceutiques, des bilans partagés de médication ou encore des tests rapides d’orientation diagnostic (TROD).

Des missions que les pharmaciens inscrivent clairement dans un cadre interprofessionnel, puisque près de la moitié (47 %) des pharmacies interrogées déclarent être intéressée par une initiative locale tels qu’un réseau de soins, une formation interprofessionnelle, une maison de santé pluri-professionnelle (MSP) ou encore une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS). Et plus du tiers (38,6 %), d’ailleurs en sont déjà partie prenante. Preuve s’il en est besoin que les pharmacies s’inscrivent dans le parcours de soins.

Les entretiens de Théragora
Unicancer s'adresse aux candidats à la présidentielle
Le groupement Unicancer qui fédère 19 centres de lutte contre le cancer en France lance un appel aux candidats à l'élection présidentielle. Le professeur Jean-Yves Blay, président d'Unicancer, et Sophie Beaupère, déléguée générale nous expliquent le contenu de ce plan stratégique destiné à améliorer la qualité des soins en cancérologie
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora