Une enquête de Pharma Système Qualité (PHSQ) révèle une implication plus forte des pharmacies certifiées dans l'expérimentation vaccinale

La vaccination facilitée par la certification qualité

Par Stéphane de Vendeuvre -  Co-fondateur de Théragora

Théragora - www.theragora.fr - Théragora le 12 avril 2018 N° 08 - Page 0

La dernière enquête de Pharma Système Qualité (PHSQ) démontre que plus de huit pharmacies certifiées ISO 9001-QMS pharma sur dix ont participé à l’expérimentation de la vaccination officinale en Rhône-Alpes et en Nouvelle-Aquitaine. Soit 16 158 vaccinations réalisées dans 214 pharmacies.

 

Certification et vaccination, même objectif. A l’heure du bilan de  l’expérimentation vaccinale en officine, il ressort d’une étude réalisée par Pharma Système Qualité (PHSQ) auprès de ses engagés qualité que les pharmacies certifiées ont très largement contribué au succès de ce test réalisé dans deux régions pilotes : La Nouvelle Aquitaine et Rhône- Alpes.

« Sur les 255 pharmacies ayant répondu à cette enquête, 214 étaient en effet engagées dans la voie de la prévention vaccinale », se félicite la présidente de PHSQ, Laëtitia Hible. Soit 83,9 % des pharmacies certifiées répondantes. Un taux nettement supérieur à celui (50%)  correspondant au nombre néanmoins considérable de pharmacies engagées dans l’expérimentation dans les deux régions.

 

Sécurisation de l'acte vaccinale

Ces résultats démontrent qu’au-delà de la volonté des officinaux de prendre part à la vaccination, la démarche qualité s’est révélée être une alliée précieuse des pharmaciens engagés dans cette expérimentation. Et pour cause ! « Outre un gage de sécurisation de l’acte vaccinal, PHSQ garantit l’organisation, la formation, des process, la traçabilité… », précise la directrice générale de PHSQ, Martine Costedoat.

Les pharmaciens ayant répondu ont d’ailleurs donné une note globale de 4/5 à l’apport de la démarche qualité dans la vaccination. La raison ? « Par sa réflexion sur l’organisation des ressources, qui permet de dégager le temps nécessaire à la vaccination, et sa façon de procéder impliquante, la démarche qualité ISO 9001-QMS pharma constitue une réelle valeur ajoutée et un élément facilitateur ». en clair, les normes ISO-QMS permettraient de dégager du temps par la mise en place de process, facilitant l’organisation nécessaire à la vaccination ».

 

Freinées par les contraintes du protocole

Pour preuve : alors même que seule la moitié de ces pharmaciens dit avoir communiqué directement auprès de ses patients, plus de 16 158 vaccinations ont été réalisées par les pharmacies certifiées dans les deux régions expérimentatrices. Soit 76 vaccinations par officine ayant répondu à cette enquête.

Toutefois, les contraintes du protocole et la définition de la cible ont semble-t-il été des freins à un déploiement plus important, puisque 203 pharmacies ont dû refuser au moins une fois de vacciner un de leurs patients soit par ce qu’il n’avait « jamais été vacciné contre la grippe » soit parce qu’il était « sous anticoagulant ».

D’autant que le retour des patients/clients a été estimé «excellent » ou « bon » dans 84% des cas. Rien d’étonnant dès lors à ce que les pharmacies certifiées se déclarent clairement motivées par cette nouvelle mission à laquelle ils attribuent une note globale de 8,8/10 et qu’ils se disent prêts à continuer à 82%. Mieux ! Quelque 86% demandent à développer la primovaccination et 70% d’étendre l’expérimentation à d’autres vaccins.

 

Cadre interprofessionnel

Pour étendre la couverture vaccinale, il convient de faire de la vaccination antigrippale l’affaire de tous, comme l’a exprimé le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (Cnop). Cette expérimentation doit s’inscrire dans un cadre interprofessionnel. Chaque professionnel de santé concerné doit en être convaincu !

L’enquête de PHSQ a en effet révélé qu’« en début de campagne, les deux tiers des pharmacies interrogées ont déclaré un contexte infirmier difficile » et que la même proportion de répondants tout en se félicitant de la neutralité des médecins a regretté de « ne pas avoir obtenu de réponse aux courriers adressés en fin de campagne. A charge dès lors à l’Etat de mieux et plus communiquer auprès du grand public et des autres professionnels de santé. Et surtout d’alléger la charge administrative.

 

Pharma Sytème Qualité en quelques mots
Créée en 2009, l’association Pharma Système Qualité ® (Loi 1901) a pour objectif de diffuser le plus largement possible auprès des pharmacies d’officines engagées les Bonnes pratiques d’organisation et de service aux patients et de les accompagner à une certification ISO 9001-QMS Pharma.

Cette approche collective permet de mutualiser efficacement les coûts, pour favoriser la plus grande accessibilité possible aux pharmacies, qu’elles soient indépendantes ou bien adhérentes d’un groupement et qu’elle que soit leur taille ou leur typologie. Les pharmacies engagées sont ainsi amenées, sur un programme d’accompagnement d’un an environ, à passer en revue leurs pratiques professionnelles et l’ensemble de leur organisation.

Véritable levier pour consolider et améliorer les pratiques actuelles de la pharmacie, l’association entend anticiper les évolutions de fond du métier. Dans cette optique, PhSQ anime, avec l’ensemble des parties prenantes engagées*, la mise en oeuvre d’une démarche de double certification basée sur le référentiel ISO 9001 (version 2015), norme internationale de référence pour le management de la qualité, et sur le « référentiel métier » QMS Pharma de bonnes pratiques officinales, d’origine suisse, et adapté à la pratique française.

 

* La démarche de certification ISO9001 – QMS Pharma ® rassemble aujourd’hui 2 300 pharmacies indépendantes ou
adhérentes de 17 Groupements d’officines : Alphega, Apsara, Ceido, Cofisanté, Coop APM, Forum Santé, Giphar,
Giropharm, Les Pharmaciens Associés, Objectif Pharma, Optipharm, Pharmactiv, Pharmavie, Pharma Group Santé,
Pharmodel, PHR, Réseau Santé.

 

Les entretiens de Théragora
Covid-19 : Le Pr Bruno Lina analyse la deuxième vague.
Le professeur Bruno Lina, virologiste et membre du conseil scientifique COVID-19 analyse pour Théragora l'arrivée de la deuxième vague du SARS-COV-2 en France. Selon lui, la reprise des contaminations n'a rien à voir avec la situation connue en mars et en avril. Le comportement des Français et la mise en pratique des mesures d'hygiène entraîne une baisse importante de la transmission du virus. L'arrivée de la grippe hivernale ne devrait pas trop impacter le pays, à l'image de ce qui s'est passé dans l'hémisphère sud.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora