Le groupe Mouvement Démocrate et apparentés, Assemblée Nationale

Santé : Vers une meilleure lisibilité des dépenses en matière de prévention

- Théragora le 9 novembre 2018/FL - Modem N° 15 - Page 0

Le groupe Mouvement Démocrate et apparentés se félicite de l’adoption hier, à l’unanimité, par l’Assemblée nationale, de l’amendement au Projet de loi de finances 2019, Missions Santé et Solidarité, relatif à la politique de Prévention, présenté par Cyrille Isaac-Sibille, député MoDem du Rhône.    

 

Cet amendement demande la création d’un document de politique transversale, dit « orange budgétaire », spécifique à la question de la prévention sanitaire, et qui sera ainsi annexé chaque année au projet de loi de finances, et ce, dès le budget 2020.

 

Comme le précisait déjà le rapport d’information relatif à la prévention santé en faveur de la jeunesse, présenté en septembre 2018 par Cyrille Isaac-Sibille et Ericka Bareigts, députée socialiste de la Réunion, un tel document permettra une plus grande efficacité de la politique de prévention en matière de santé. Il permettra également d’engager une réflexion sur la répartition de nos dépenses de santé entre celles consacrées aux soins curatifs et celles à la prévention.

 

Pour Cyrille Isaac-Sibille « Aujourd’hui, les actions de prévention sont réparties au sein d’une pluralité d’acteurs, qu’ils soient institutionnels ou non, et qui peuvent aussi bien dépendre du ministère de la Santé, que celui de la Jeunesse et des Sports ou encore de l’agriculture ou de la Transition écologique. Ce document de politique transversale, ou « orange budgétaire » sur la prévention sanitaire, sera un outil précieux pour mieux appréhender cette politique, en vue de la renforcer et de mieux la piloter, notamment à destination des plus jeunes. C’est un sujet majeur pour l’avenir, car sans une politique de prévention forte et efficace, notre politique de santé publique ne marchera que sur un seul pilier de plus en plus sollicité, celui des soins curatifs. »

Les entretiens de Théragora
La vidéo consultation entre en scène dans les pharmacies
Peut-on consulter un médecin généraliste en se rendant dans la pharmacie du coin de la rue? Oui, si l'officine est équipée d'un système de vidéo consultation. Cette réponse aux déserts médicaux commence à se développer en France. Reportage dans une pharmacie parisienne qui vient de se lancer dans la télémédecine.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Références

Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir