Le bilan gérontologique en 2006

Par Dr Sophie Duméry -  Journaliste médecin

Théragora - www.theragora.fr - Année 2006 - Impact Médecine N° 183 - Page 0

 
Les 100 ans de la maladie d’Alzheimer

1906 : La maladie d'Alzheimer est identifiée par le Dr Alois Alzheimer, neurologue et psychiatre allemand, comme une affection progressive du cerveau de cause et cure inconnues. A l’autopsie d’un patient, il identifie des plaques fibrillaires, critères diagnostics histologiques cérébraux.

1960 : La maladie d'Alzheimer est reconnue en tant que maladie et non comme un déclin normal dû au vieillissement.

1980 : La recherche s’intéresse aux stigmates cérébraux de la maladie, en particulier à l’accumulation de protéine bêta-amyloïde et protéine Tau.

1990 : c’est la décennie des liens génétiques de la maladie d'Alzheimer. Et la création d’un modèle pathologique chez la souris génétiquement modifiée, permettant le début d'essais chez l’animal. L’allèle ApoE epsilon4 est considéré comme un facteur de risque. La forme familiale par mutation génétique d’Alzheimer concerne environ 7% des patients.

1997 : le premier traitement par un inhibiteur de la cholinestérase est mis sur le marché pour les stades légers à modérés de la maladie d'Alzheimer. Deux nouveaux inhibiteurs de la cholinestérase apparaissent les cinq années suivantes.

1999 : Le premier vaccin est testé chez des souris.

Décennie 2000 : L'imagerie cérébrale (IRM) révèle que des changements tissulaires se produisent bien avant que les symptômes de la maladie.

2002 : Le premier essai du vaccin anti-amyloïde est testé chez l’homme. Il est rapidement interrompu en raison d’effets secondaires mortels.

2004 : Un inhibiteur des récepteurs NMDA est commercialisé pour freiner le déclin cognitif des patients en stades modéré à avancé de la maladie.

2006: Mise en place en France d’un essai thérapeutique avec un nouveau vaccin modifié contre les formes protéiques Abêta tronquées, dans 5 centres hospitaliers : Paris (Pr Bruno Dubois, Salpétrière, voir ci-contre), Bordeaux, Marseille, Toulouse, Nice. 

 

ALD, la révision des bases a commencé

La HAS a commencé l’édition de ses guides des Affections de Longue Durée (ALD), un rappel indispensable en gériatrie, domaine hautement polypathologique de longue durée ! Les recommandations utiles de l’Agence comportent aussi cette année la prévention des chutes accidentelles chez la personne âgée, la prévention de la douleur post-opératoire en chirurgie buccale, et la prise en charge de l’ulcère veineux (hors pansement, volet ultérieur).

 

L’essor des filières gériatriques coordonnées
Dr Marie-Dominique Lussier, coordinatrice du pôle gériatrique du CHU de Poitiers
« Loin d’être une discipline boudée, la gériatrie recrute dans notre CHU des personnels volontaires, motivés et formés intra muros. La spécialité, officiellement reconnue, transversale, demande une approche globale d’interniste, neurologue, cardiologue, etc. ; elle ne se choisit plus par défaut ! Comme en pédiatrie, il faut gérer une interface à trois : le patient, la famille, les soignants. »

 

Barrières de lit mortelles
L’Afssaps a publié une mise au point sur la bonne utilisation des barrières de lits médicaux (728 000 sur le territoire). Les accidents qu’elles provoquent sont des blessures (égratignures, coupures, etc.), des chutes (par-dessus la barrière ou entre les montants) et des piégeages de membres ou d’une partie du corps. Depuis 1996, le dispositif français de matériovigilance a rapporté 40 signalements de décès liés à des chutes ou à des piégeages. Pour lutte contre ces décès inutiles, la bonne utilisation des barrières de lits médicaux dresse un état des lieux des situations et environnements pouvant conduire à un accident (caractéristiques des patients « à risques », dimensions des barrières non conformes car antérieures aux normes en vigueur, incompatibilité barrières/lit, surveillance du patient insuffisante, etc.). Elle informe des risques et sensibilise le personnel soignant (EHPAD, hôpitaux) au bon usage de ces dispositifs. Une future norme pour les lits médicaux est en cours d’élaboration. D’ici là, rappellons que tout incident ou risque d’incident sur les barrières de lits médicaux, doit être signalé (voir les questionnaires sur le site Afssaps).
 
Les entretiens de Théragora
Les médecins réanimateurs face au covid-19
Les médecins réanimateurs hospitaliers sont confrontés à un énorme défi pour prendre en charge les malades en situation critique. Leurs témoignages recueillis pendant le récent webinar de la société européenne de soins intensifs illustre ces difficultés. En France, près de 6 800 patients sont hospitalisés dans ces services de réanimation.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Références
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora