Par le Dr François Prunièras, médecine esthétique et lasers médicaux à Chaville  (92)

Amélioration de la région péribuccale : à quels produits peut-on recourir ?  

- Thénagora le 19 mars 2019 /FL N° 19 - Page 0

 


Beaucoup de patientes sont amenés à s’interroger sur la nécessité d’améliorer cette zone péribuccale qui peut comporter, par exemple :

* des sillons nasogéniens ou des plis d’amertume plus ou moins marqués

* des rides (par exemple les rides verticales juste au-dessus ou en dessous des lèvres),

* ainsi que des défauts de définition du contour des lèvres ou du galbe des lèvres.

 

 

 

Cette région est intéressante à prendre en charge mais est une zone qui requiert de prendre quelques précautions car c’est une zone bien vascularisée et où convergent de nombreux muscles du visage.
 

Le produit princeps pour cette région péribuccale est l'Acide Hyaluronique.

Le choix du type d’Acide Hyaluronique (plus ou moins volumateur) et de la technique d’injection (injections très superficielles ou au contraire plus ou moins profonde voire proche de l’os) sont importants à considérer en fonction de la zone à injecter.

Il est à noter qu’au niveau des lèvres, même avec acide hyaluronique adapté, on peut avoir des réactions inflammatoires importantes mais également un risque infectieux.

Après les injections dans les lèvres, il est donc recommandé de faire une séance de LED (photothérapie).

 

La toxine botulique elle, est ici à prendre avec beaucoup de précautions même avec un dosage inférieur à celui habituellement utilisé entre autres, pour les rides frontales.

C’est le cas, par exemple, si on veut traiter le sourire de la gencive ou le pli d’amertume.

En effet, on peut avoir des problèmes avec la toxine botulique à type d’asymétries au sourire, de ptosis de la lèvre, d’incontinences salivaires….  
De plus, on ne met jamais de point de toxine botulique dans le coin de la lèvre car on a, dans cette zone, 11 muscles différents qui interfèrent les uns avec les autres (région du Modiolus)
 

Enfin, les inducteurs tissulaires qui sont différents de l’acide hyaluronique ont la particularité d’être des produits lentement résorbables pour lesquels il n’existe pas actuellement d’antidote. Ils ont différentes indications au niveau du visage mais dans cette zone, Il faut absolument éviter d’utiliser ces produits au niveau du contour péri-oral ainsi qu’au niveau des lèvres rouges et blanches.

En conclusion, cette zone péribuccale ne permet pas de recourir à beaucoup de différents types de traitement : l’Acide Hyaluronique reste dans cette zone un élément clef de la prise en charge.

 

 

Pour plus d'information : www.docvadis.fr/francois-prunieras

Les entretiens de Théragora
Les industries de santé européennes en danger
Le prix Nobel d'économie Jean Tirole estime que le secteur stratégique des industries de santé européen est menace par la Chine et les Etats-Unis. Selon lui l'effort de recherche fondamentale du vieux continent est insuffisant face à ses concurrents. Il préconise des investissements publics massifs pour faire face aux défis à venir dans le monde de la recherche médicale.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora