Par le Dr François Prunièras, médecine esthétique et lasers médicaux à Chaville (92)

Cryolipolyse : mais de quoi parle-t-on véritablement ?

- Théragora le 30 mai 2019 N° 21 - Page 0

 

L’arrivée des beaux jours ravive le besoin d’essayer d’affiner sa silhouette avant de débuter la période des vacances. En plus d’une bonne hygiène de vie et la pratique régulière du sport, il est intéressant de pouvoir se retourner vers des techniques complémentaires fiables et efficaces contre les excès graisseux localisés. La cryolipolyse est habituellement la technique recommandée.

 

Au cours de la procédure de cryolipoyse, une apoptose (mort) des cellules graisseuses est provoquée par une exposition au froid. Les lipides sont lentement libérés des cellules adipeuses et transportés par le système lymphatique pour élimination.

L’hypercholestérolémie et l’hypertriglycéridémie ne sont pas des contre-indications à la cryolipolyse.

On applique un gel spécial et une membrane de protection pour protéger l’épiderme+++ : ainsi on n’a pas de dégâts cutanés.

On fait systématiquement un massage type « palper rouler » à la fin de la séance+++.

On devrait systématiquement procéder en fin de séance de cryolipolyse à une séance de LED +++

 

Indications 

Il vaut mieux attendre l’obtention d’un poids stable pour le patient avant de pratiquer une cryolipolyse.

La cryolipolyse n’est pas un traitement de l’obésité ni de la gynécomastie ni de la cellulite aqueuse ni de la cellulite fibreuse.

Les indications classiques sont les zones où l’on a un bourrelet : ventre, poignets d’amour, zone sous mentale, plis sous costaux, face interne des cuisses, l’excès adipeux de la face postérieure des bras.

Une autre indication est le stéatome (ou lipoedème) qui est une inflammation des cellules adipeuses au niveau des hanches mais également au niveau de la face médiale des cuisses et des fesses, de la face médiale des genoux et au niveau des jambes.

La cryolipolyse peut se pratiquer toute l’année, s’avère efficace mais réclame plusieurs séances (entre 1 et 3 séances). Une séance dure en moyenne entre 60 et 75 minutes. Entre 2 séances sur une même zone, il faut respecter un délai de 2,5 mois.

On peut observer des résultats dès trois semaines après le traitement par cryolipolyse et les résultats les plus importants après un à trois mois voire 4 mois.

 

Effets secondaires 

Les effets secondaires sont rares et correspondent principalement à des brûlures, voire chez les peaux foncées (Phototypes V et VI), à un risque d’hyperpigmentation post inflammatoire.

 

 

Pour plus d'information : www.docvadis.fr/francois-prunieras

Les entretiens de Théragora
Les médecins réanimateurs face au covid-19
Les médecins réanimateurs hospitaliers sont confrontés à un énorme défi pour prendre en charge les malades en situation critique. Leurs témoignages recueillis pendant le récent webinar de la société européenne de soins intensifs illustre ces difficultés. En France, près de 6 800 patients sont hospitalisés dans ces services de réanimation.
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Références
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora