Par Isabelle Gilles Fondatrice de Vivre en Ehpad dans le cadre de la journée de mobilisation des Ehpad

Ehpad, mobilisation du 30 janvier : les familles ont aussi la parole

- Théragora 21 février 2018 N°

La journée de mobilisation des professionnels des Ehpad le 30 janvier a obtenu un résultat de taille :  presque tout le monde sait ce qu’est un Ehpad !

 

Première étape réussie d’un combat des professionnels et de ceux qui entourent les personnes âgées dépendantes, pour qu’enfin notre société se préoccupe activement de la qualité de vie de nos aînés frappés par des maladies invalidantes : certes, on confond encore un peu résidences seniors, résidences autonomie, et Ehpad, mais on a compris que ce sont dans ces derniers établissements que le sujet du soin et du bien-vivre se pose de la façon la plus cruciale : fragilisées, souvent par des maladies cognitives qui rendent la communication difficile et les privent d’exercer leur rôle d’usager et de client, les personnes âgées dépendantes ont besoin d’assistance, de soins et de présence.

Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur les moyens insuffisants alloués aux établissements pour assurer l’assistance et les soins, et les grosses difficultés rencontrées par certains pour mener à bien leurs missions. Est-ce juste une question de millions et de budget ou plus complexe, je ne souhaite pas rentrer ici dans ce débat, mais faire part de 2 réflexions que m’a inspirée cette vague de mobilisation.

 

Il existe des Ehpad où les personnes âgées sont prises en charge du mieux possible.

Même si cela ne masque pas la situation médiocre ou  inadmissible dans certains établissements. Depuis que j’ai lancé la plate-forme « Vivre en Ehpad » qui recueille les avis des proches de résidents sur le bien-vivre ressenti, j’ai lu et entendu des témoignages à 180 degrés : parfois une reconnaissance immense pour l’établissement, un dialogue établi, une qualité reconnue, parfois une résignation devant des dysfonctionnements dont on essaie de se persuader qu’ils sont inévitables, parfois une révolte de tous les instants devant les manquements, les erreurs non corrigées, les négligences qui durent... Il est essentiel de souligner que dans le premier cas, les professionnels font un travail exceptionnel malgré les difficultés. Et il est tout aussi important de faire connaitre ces établissements. C’est l’objectif que je poursuis avec la plate-forme « Vivre en Ehpad » : dire ce qui fonctionne et valoriser les établissements qui mettent le bien-vivre au cœur de leur projet !

 

Il n’est pas normal, ni sain, que la voix des familles des résidents en Ehpad ait été si peu entendue le 30 janvier.

 Imaginons qu’à propos des problèmes de transports en commun dans les grandes villes, on n’entende que les conducteurs de train et les agents, et non les usagers... La gravité du sujet des Ehpad est évidemment sans commune mesure avec celui des transports, mais le parallèle est parlant. On aimerait entendre les associations de consommateurs et d’usagers monter au créneau, au côté de la mobilisation de la FNAPAEF par exemple, (Fédération Nationale des Associations et Amis de Personnes Agées Et de leurs Familles). Sans ce soutien, pour les particuliers isolés, il n’est pas facile de prendre la parole, on garde son énergie pour accompagner son proche, on veut faire le moins de vagues possible, et parfois on a peur... La plate-forme « Vivre en Ehpad » veut donner la parole aux familles et proches des résidents, aux résidents quand ceux-ci sont en mesure d’exprimer leur avis. Certes, cela ne remplace pas un porte-voix mais les petits ruisseaux font les grandes rivières... et, s’il y a beaucoup de petites voix, les porte-voix s’en feront l’écho pour une meilleure qualité de vie de nos aînés !


 

Pour en savoir plus sur Vivre en Ehpad, cllquez sur le logo
La Charte et le fonctionnement de Vivre en Ehpad

Les entretiens de Théragora
Unicancer s'adresse aux candidats à la présidentielle
Le groupement Unicancer qui fédère 19 centres de lutte contre le cancer en France lance un appel aux candidats à l'élection présidentielle. Le professeur Jean-Yves Blay, président d'Unicancer, et Sophie Beaupère, déléguée générale nous expliquent le contenu de ce plan stratégique destiné à améliorer la qualité des soins en cancérologie
Archives vidéos Carnet Le Kiosque Théragora Mots de la semaine Derniers articles en ligne
Contactez-nous

Théragora est le premier site d'information sur la santé au sens large, qui donne la parole à tout ceux qui sont concernés par l'environnement, la prévention, le soin et l'accompagnement des personnes âgées et autres patients chroniques.

contact@theragora.fr

www.theragora.fr

Suivez-nous et abonnez-vous sur nos 5 pages Facebook

Facebook Théragora
Facebook Théragora Prévenir
Facebook Théragora Soigner
Facebook Théragora Acteurs de ma santé
Facebook Théragora Soutenir

Linkedin Théragora